La place de l'Ange

La Compagnie de théâtre Ostinato a proposé un projet de création au Théâtre du Cercle avec qui ils travaillent et collaborent régulièrement.

La création se proposait "hors-les murs" et les artistes ont voulu aborder la question du vide, comme thématique.

Après une première phase de recherche in situ au gymnase de Parigné (35) lors du Festival des Petites Pauses Poétiques les artistes ont souhaité poursuivre le travail pour en faire une création insolite destinée à être jouée en gymnase.

« [...] Il y aurait des chaussures oubliées là, vides de leur propriétaire.

Il y aurait une femme qui parle sans cesse, pour remplir, pour ne pas sombrer, pour tenter par les mots de définir ce vide qui la saisit et contre lequel elle lutte.

Il y aurait un homme qui tente de remplir l'espace d'un cadre restreint, là-bas au loin dans la porte, qui n'ose pas rentrer, qui cède à ses compulsions, pauvre Buster Keaton empressé.

Il y aurait des corps qui se frôlent et qui dansent, chacun dans leur solitude, des corps qui se ratent, des rencontres qui échouent.

Il y aurait surtout des corps seuls dans ce lieu –le gymnase, fait pour le groupe, qui raconteraient par leur présence esseulée le vide de la solitude.[...] »

Extrait de la note d'intention de La Place de l'ange

 

Au regard des partenariats déjà existants avec le Cercle Paul Bert, le Théâtre du Cercle nous a sollicité pour accueillir cette création dans la salle de basket et travailler pendant plusieurs mois à l'accompagnement des artistes.

 

L'ensemble de l'équipe de RPA a rencontré les artistes afin que les passerelles se crée facilement entre toutes les personnes concernées par le projet.